آخر الإعلانات

محطات

Un diagnostic précoce de la maladie pour un traitement efficace

Alors qu'elle a organisé «la campagne d'octobre rose de dépistage du cancer du sein», dans certaines communes de l'Est de Boumerdès, l'association Rahma d'aide aux cancéreux a tourné son regard, au début de cette semaine, vers les femmes du chef-lieu de la wilaya. ''Là aussi, nous étions aux côtés des personnes concernées, pour les sensibiliser sur les dangers de cette altération organique touchant souvent les femmes âgées entre 45 et 65 ans'', a souligné Mme Malika Razi, présidente de l’association susmentionnée. Le dépistage s'est déroulé gratuitement, samedi dernier entre 10 h et 17 h 30, au niveau des différentes salles de la polyclinique du centre-ville, qui n'avaient pas désempli durant toute la journée. «Pas moins de 200 femmes y ont été examinées, dont deux ont subi le test de mammographie», dira la responsable de l'association Rahma, en précisant qu'il ne s'agit pas forcément de cas suspects. Elle tiendra à préciser, cependant, que cette opération est menée par une équipe de professeurs et spécialistes en oncologie, parmi eux le Doteur Hakimi, exerçant au centre Pierre et Marie-Curie de l'hôpital Mustapha D'Alger. Expérimentés, ces oncologues avaient prodigué en outre des conseils aux personnes concernées, chacune selon son cas, concernant leur régime alimentaire et l'entretien de leur santé d'une manière générale. Engagée bénévolement, samedi dernier encore, cette équipe de praticiens de renom applique, bien sûr, les récentes directives du ministère de tutelle de multiplier les campagnes de prévention des différentes maladies. Et la coordination d'une telle action, avec le mouvement associatif local, à l'instar de l'association Rahma d'aide aux cancéreux, n'en est que la bienvenue. Celle-ci a organisé déjà, depuis cinq mois, pas moins de six actions, dont une journée de sensibilisation à Boumerdès et à Tizi-Ouzou. Son effort s'était articulé sur la prévention du cancer du sein, dont la propagation est, hélas, effrayante, avec près de 3 000 cas recensés annuellement. Et selon un calendrier dûment établi, cette association prévoit, dans les mois suivants, des journées de dépistage sur d'autres cancers, à savoir le cancer de la prostate, du colon et de l'utérus.

Salim Haddou / LA DÉPÊCHE DE KABYLIE / 23 Février 2016